Notre histoire

Il était une fois, le rugby à Visé. Replongez dans plus de 50 ans d’histoire du matricule 21 : le Royal Rugby Club Visé.

Une histoire riche et comblée de moment forts en émotion.

1970-1971

Création du Rugby Club de Visé

Dès les années 1960, on parle de rugby dans les travées de la Cité de l’Oie. Mais il faut attendre 1970 pour qu’une équipe et un club émerge réellement à Visé. Henri Cuitte, ancien entraîneur du RFC Liège Rugby, Jacques Pirlot et quelques autres membres de l’ARAL Slins (ex-Red Blue Tilf, ensuite ARAL Seraing, XV Seraing) fondent le Rugby Club de Visé. Le club reçoit le matricule 21. La première saison 1970-1971 démarre en fanfare et le club manque, de peu, la montée en division 1.

1971-1974

Des débuts compliqués

En manque de stabilité et d’effectifs, le XV de la Cité de l’Oie peine à s’imposer en division 2 durant ces trois saisons.

1974-1975

L'espoir renaît

L’entraîneur Jimmy Donnelly et son équipe terminent premier de leur pool qualificative mais échouent de peu à la montée en division 1.

1976-1977

L'effort

Visé place son premier trophée sur l’étagère : la Coupe de l’Effort. Celle-ci est une coupe alternative mettant en compétition les équipes non-qualifiées et éliminées de la Coupe de Belgique.

1978-1979

Place au rugby

Le club déménage et profite d’installations 100% dédiées à la pratique du rugby.

1979-1980

L'école des jeunes

Le Rugby Club Visé propulse sont école des jeunes et accueille désormais les enfants de 6 à 12 ans. Le premier entrainement est cocasse : trois entraîneurs pour trois joueurs.

Années 1980

Stabilisation en division 1

Avec la génération Wathelet, Vercheval, Firket, De Meester, Chastreux, Linotte et les frères Otten, le club se stabilise en division 1. En 1981, le XV de la Cité de l’Oie est en finale de la Coupe de Belgique face à l’AVIA Kituro. Après un petit passage en division inférieure, le club est champion de D2 à nouveau en 1982 et continue de remonter. Au terme de la saison 83-84, Visé se retrouve à la troisième place du championnat belge. En 85-86, c’est sur la seconde marche du podium que Visé clôture son exercice. Cette saison est également ponctuée par une seconde Coupe de l’Effort. Pendant ce temps, les équipes de jeunes donnent la plus grande satisfaction jusqu’à remporter le tournoi d’Hagondange (France) en 1990.

Années 1990

Montée en puissance

Après une fin de décennie 1980 un peu moins exaltante, le club reprend des couleurs. Sous les présidences successives d’Yves Prête, Joseph Fastré et ensuite Laurent Otten, le club réintègre peu à peu les hautes sphères du rugby belge. Les arrivées de joueurs internationaux et de haut niveau tels que Jérôme Fondriesschi, Philippe Clément, les frères Masset ou encore Rémy Louis, permettent au club d’à nouveau se battre pour le titre, sous la houlette d’Alain Teheux et d’Alain Vercheval. En 1990, Visé lance les bases du Tournoi de l’Oie. En 1997, le XV de la Cité de l’Oie remonte en division 1 après un nouveau passage en division inférieure. En 1998, les Visétois se retrouvent une fois de plus en finale de la Coupe de Belgique face au Kituro. La saison 1998-1999 se termine par une finale de championnat D1 perdue face à Boitsfort. Visé est vice-champion de Belgique. Durant les années 1990, de nombreux Visétois sont convoqués en équipe nationale dont Laurent Otten qui en deviendra même le capitaine.

1999-2000

Le doublé

L’équipe s’impose comme le leader incontesté en Belgique puisqu’elle s’impose tant en championnat qu’en Coupe de Belgique. Lors de cette dernière, Visé se défait de Boitsfort en finale (13-6). En championnat, c’est l’ASUB qui a subit la loi des Visétois (14-3). Thierry Masset est également sacré Ballon d’Or.
C’est la fin de carrière d’Alain Teheux qui aura entraîné Visé durant 23 ans. Il cède sa place au Corse Éric Daniel, installé à Aix-la-Chapelle.

2000-2001

La belle histoire continue

Les joueurs Bleu et Blanc terminent à nouveau à la seconde place du championnat qui verra, cette fois, s’imposer Boitsfort.

2001-2005

Fin de cycle

Après l’apogée de l’an 2000 et l’élan 2001, de nombreux joueurs mettent fin à leur carrière et la qualité de l’équipe s’en ressent. Durant les deux premières saisons, Visé bataille tant bien que mal. À la fin de l’exercice 2003-2004, l’équipe s’accroche à la 7e place. Tandis qu’en 2005, c’est la descente : fanny de toute victoire, Visé termine dernier et descend à nouveau en division 2 nationale.

2005-2006

Remontée instantanée

À la surprise générale, le XV de la Cité de l’Oie remonte directement en première division. Portée par des jeunes joueurs issus de la formation, des Français en provenance du Barbou ainsi que de vieux grognards tels que le capitaine Jean Kabran, l’équipe dirigée par Fabien Séba et Danny Wathelet est championne de D2 à nouveau.

2006-2007

Et puis s'en va...

Les Visétois n’y arrivent plus… L’équipe termine dernière et descend à nouveau en division 2.

2007-2008

Lot de consolation

L’équipe termine à la troisième place derrière le BUC Saint-Josse et le Kituro cette année là. Néanmoins, Visé remporte sa troisième Coupe de l’Effort face à Heusden-Zolder (102-3). C’est la plus large victoire enregistrée dans une finale belge.

2008-2009

Triple victoire

Avec les entraîneurs Dany Wathelet et Didier Desplanque, la génération Grimoin, Leguern, Dedée, Wilkin et les capitaines Thierry Masset et Rémy Chamayou, Visé remporte le championnat. De son côté l’équipe réserve du capitaine Arnaud Del Monaco s’impose également, invaincue. Les vétérans remportent, eux, la Godasse d’or, trophée du championnat officieux opposant les différentes équipes vétérans.

2009-2010

Dernière saison en D1

Trop juste, l’équipe ne parvient pas à perdurer et termine à la dernière place du championnat, à deux points d’écart des voisins du Coq Mosan.

2010-2011

Bataille pour le podium

Visé termine son championnat à la troisième place du classement à ex-aequo de points avec l’Antwerp RC.

2011-2013

Ventre mou et finale au Heysel

Les Bleu et Blanc bataillent au milieu de classement et terminent à la cinquième place. Les effectifs diminués conjugué à la montée en puissance de certains clubs du nord du pays, Visé entame tout doucement un triste déclin de résultats. Les joueurs de Thierry Masset décrochent néanmoins une quatrième Coupe de l’Effort au bout d’une finale disputée face au Standard Chaudfontaine au petit Heysel (14-13). La saison suivante, l’équipe entraînée par Jean-François Duchesne termine l’année à la sixième place du classement D2. En 2013, un groupe de joueurs seniors organisent le premier Rugby Day et accueille le club d’Ay, originaire de Champagne.

2013-2014

La chute

Une saison à oublier pour le XV de la Cité de l’Oie. L’équipe termine dernière de division 2, fanny. Malgré les efforts des joueurs emmenés par le capitaine Damien Michaelis, c’est la première descente en division 3 pour Visé.

2014-2015

La descente continue

Plus rien ne va pour l’équipe fanion bassimosane. C’est une seconde descente successive pour l’équipe coachée par Jean-René Faye après une clôture à la dernière place en division 3. Cette nouvelle descente sonne la fin de l’équipe réserve et la première descente en championnat régional pour Visé.

2015-2016

Première saison en championnat régional

Avec des effectifs diminués et des joueurs inexpérimentés, Jean-René Faye tente de reconstruire son équipe. Les Visétois sont battus en demi-finale de championnat face aux Brussels Citizen, un nouveau club de la capitale qui balayera tout sur son passage.

2016-2017

Finale et remontée

Visé renoue avec la victoire et remporte le championnat régional au terme d’une finale disputée à Waterloo face au Standard Chaudfontaine. Dirigée par Marc Scheepers, l’équipe retrouve la division 3 nationale.

2017-2018

Reprise compliquée

Toujours sous les ordres de Marc Scheepers, Visé se bat tant bien que mal en division 3 et clôture sa saison à la 8e place et évite la zone rouge. C’est en fin de saison qu’on lieu les premiers entrainements de la toute nouvelle équipe féminine visétoise.

2018-2019

Nouveau souffle

Avec un nouveau staff constitué de Simon Gabriel et Fabian Renquin, les Visétois renouent avec le succès et finissent à la quatrième place du championnat après une seconde partie quasi sans faute. Ce sont les débuts de l’équipe féminine. Jeune et inspirée, cette nouvelle phalange termine première de sa pool challenge.

2019-2020

La dynamique positive se poursuit

Le staff senior évolue avec l’intégration de Pierre Mawet et Julian Cirella, aux cotés de Simon Gabriel. Si la saison démarrait mal, le XV de la Cité de l’Oie propose une excellente seconde partie de saison jusqu’à… l’arrêt net de la saison à cause de la crise pandémique de 2020. Les championnats sont figés et Visé reste cantonné à la 4e place du classement.

2020-2021

Recrutement XXL, potentiel et frustration

Thomas Brouillard intègre le staff visétois. Au niveau joueur, ce sont pas loin de 25 nouveaux joueurs qui sont annoncés dont quelques-uns ayant évolué à un niveau intéressant.

Mais voilà, la pandémie de Covid-19 est toujours active et le championnat est tronqué. Entre reports, annulations et périodes d’arrêt, les matchs se jouent au compte-goûte. Le championnat est divisé en 2 pools et finira pas se terminer nul, sans champion ni montant.

Dans les rangs visétois, on ressent la frustration d’être passés à coté d’une saison qui promettait d’être explosive et de ne pas avoir pu profiter de cette dynamique toujours aussi positive.